Chapitre 10 

 

1 Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel: 

signifie le Seigneur dans sa Divine Majesté et dans sa Divine Puissance 

 

enveloppé d'une nuée; au-dessus de sa tête était l'arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil: 

signifie son Divin Naturel et son Divin Spirituel et sa face comme le soleil, signifie le Divin Amour et en même temps la Divine Sagesse 

 

et ses pieds comme des colonnes de feu: 

signifie le Divin Naturel du Seigneur, quant au Divin Amour, qui soutient toutes choses

  

2 Il tenait dans sa main un petit livre ouvert: 

signifie la Parole quant à ce point de Doctrine, que le Seigneur est le Dieu du Ciel et de la Terre, et que son Humain est Divin 

 

Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre: 

signifie que le Seigneur a sous son auspice et sous sa domination toute l'Église

  

3 et il cria d'une voix forte, comme rugit un lion: 

signifie une grande lamentation de ce que l'Église Lui a été enlevée

  

Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix: 

signifie que le Seigneur découvrit par tout le Ciel ce qui était dans le petit livre

  

4 Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j'allais écrire; et j'entendis du ciel une voix qui disait: Scelle ce qu'ont dit les sept tonnerres, et ne l'écris pas: 

signifie que ces choses sont manifestées, il est vrai, mais qu'elles ne seront reçues qu'après que ceux qui sont entendus par le dragon, par la bête et par le faux prophète, auront été chassés du monde des esprits, parce qu'il y aurait du danger, si elles étaient reçues auparavant 

 

5 Et l'ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel: 

Signifie l'affirmation et le témoignage du Seigneur par Lui-même 

 

6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont: 

signifie qui vivifie tous ceux qui sont dans le Ciel et tous ceux qui sont dans l'Église, et toutes choses en général et en particulier chez eux 

 

qu'il n'y aurait plus de temps: 

signifie qu'il n'y a aucun état de l'église ou aucune église, à moins qu'on ne reconnaisse un Seul Dieu, et que le Seigneur est ce Dieu 

 

7 mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette: 

signifie l'examen et la manifestation finale de l'état de l'Église, en ce qu'elle doit périr, si une Nouvelle Église n'est pas instaurée par le Seigneur 

 

le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes: 

Signifie qu'alors apparaîtra ce qui a été prédit et est resté jusqu'à présent caché dans la Parole de l'un et de l'autre Testament, qu'après le Jugement Dernier sur ceux qui ont dévasté l'Église arrivera le royaume du Seigneur 

 

8 Et la voix, que j'avais entendue du ciel, me parla de nouveau, et dit: Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre: 

signifie un ordre du Ciel pour que l'on puise cette doctrine; mais à Jean, pour qu'il manifeste comment elle serait reçue dans l'Église, avant que ceux qui sont entendus par le dragon, par la bête et par le faux prophète, aient été éloignés 

 

9 Et j'allai vers l'ange, en lui disant de me donner le petit livre: 

signifie un mouvement du mental (animus) chez plusieurs pour recevoir la doctrine

  

Et il me dit: Prends-le, et avale-le; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel: 

signifie que la réception d'après la reconnaissance que le Seigneur est le Sauveur et le Rédempteur est agréable et plait, mais que la reconnaissance que Seul il est le Dieu du Ciel et de la Terre, et que son Humain est Divin, est désagréable et déplaît d'après les falsifications 

 

10 Je pris le petit livre de la main de l'ange, et je l'avalai; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mes entrailles furent remplies d'amertume: 

signifie qu'il en arriva ainsi, et que cela fut manifesté de cette manière 

 

11 Puis on me dit: Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois: 

signifie que, puisqu'il en est ainsi, il faut encore enseigner quels sont ceux qui sont dans la foi seule.