Chapitre 16 

 

1 Et j'entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges: Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu: 

signifie l'influx par le Seigneur d'après l'intime du Ciel dans l'église des Réformés, où sont ceux qui sont dans la foi séparée de la charité quant à la doctrine et quant à la vie;

  

2 Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre: 

signifie en ceux qui sont dans les intérieurs de l'église des Réformés, et qui s'appliquent à la doctrine de la justification par la foi seule, et sont appelés Ecclésiastiques;

  

Et un ulcère malin et douloureux frappa: 

signifie les maux et les faux intérieurs destructifs de tout bien et de tout vrai dans l'Eglise

  

les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image: 

signifie chez ceux qui vivent dans la foi seule et reçoivent sa doctrine

  

3 Le second versa sa coupe dans la mer: 

signifie l'influx chez ceux qui, dans cette Église, sont dans ses externes et dans cette foi, et sont appelés Laïques; 

 

Et elle devint du sang, comme celui d'un mort; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer: 

signifie chez eux le faux infernal, par lequel tout vrai de la Parole, et par conséquent de l'église et de la foi, a été éteint 

 

4 Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d'eaux: 

signifie l'influx dans l'entendement de la Parole chez eux; 

 

Et ils devinrent du sang: 

signifie les vrais de la Parole falsifiés

  

5 Et j'entendis l'ange des eaux qui disait: 

signifie le Divin Vrai de la Parole; 

 

Tu es juste, toi qui es, et qui étais; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement: 

signifie que c'est d'après la Divine Providence du Seigneur, qui est et qui était la Parole; qu'autrement elle serait profanée; 

 

6 Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes: 

signifie par cette raison que cet unique point, que la foi seule sauve sans les oeuvres de la Loi, quand il a été reçu, pervertit tous les vrais doctrinaux tirés de la Parole 

 

et tu leur as donné du sang à boire: ils en sont dignes: 

signifie qu'il a été permis à ceux qui se sont confirmés dans la foi seule, et par la doctrine et par la vie, de falsifier les vrais de la Parole, et d'imprégner leur vie de ces vrais falsifiés;

  

7 Et j'entendis l'autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout puissant, tes jugements sont véritables et justes: 

signifie le Divin Bien de la Parole confirmant ce Divin Vrai 

 

8 Le quatrième versa sa coupe sur le soleil: 

signifie l'influx dans leur amour 

 

Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu: 

signifie que l'amour envers le Seigneur les torturait, parce qu'ils étaient dans les convoitises des maux d'après le plaisir de leur amour 

 

9 et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l'autorité sur ces fléaux: 

signifie qu'à cause du plaisir de l'amour de soi, tirant son origine des graves convoitises des maux, ils n'ont pas reconnu, la Divinité de l'Humain du Seigneur, d'où cependant influent tout bien de l'amour et tout vrai de la foi 

 

et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire: 

signifie qu'en raison de cela ils ne peuvent par aucune foi recevoir que le Seigneur est le Dieu du Ciel et de la Terre, aussi quant à l'Humain, quoique la Parole l'enseigne 

 

10 Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête: 

signifie l'influx dans leur foi 

 

Et son royaume fut couvert de ténèbres: 

signifie qu'il n'apparaissait que des faux 

 

et les hommes se mordaient la langue de douleur: 

signifie qu'ils ne supportaient pas les vrais 

 

11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères: 

signifie qu'ils ne purent reconnaître que le Seigneur Seul est le Dieu du Ciel et de la Terre, à cause des répugnances provenant des faux et des maux intérieurs 

 

et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres: 

signifie que, quoiqu'instruits d'après la Parole, néanmoins ils ne se retirent point des faux de la foi, ni par conséquent des maux de la vie 

 

12 Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate: 

signifie l'influx dans leurs raisonnements intérieurs, par lesquels ils confirment la justification par la foi seule

  

Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l'Orient fût préparé: 

signifie que furent éloignés les faux de ces raisonnements chez ceux qui sont par le Seigneur dans les vrais d'après le bien, et qui doivent être introduits dans la Nouvelle Église

  

13 Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète: 

signifie ce qui fut perçu de la Théologie fondée sur la doctrine de la Trinité des Personnes de la Divinité, et sur la doctrine de la justification par la foi seule sans les oeuvres de la loi

  

trois esprits impurs, semblables à des grenouilles: 

signifie qu'il n'en sortait que de purs raisonnements et des cupidités de falsifier les vrais

  

14 Car ce sont des esprits de démons: 

signifie que c'étaient les cupidités de falsifier les vrais, et de raisonner d'après les faux

  

qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant: 

signifie les attestations que leurs faux sont des vrais, et les excitations de tous ceux, dans toute cette église, qui sont dans les mêmes faux, pour attaquer les vrais de la Nouvelle église 

 

15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements: 

signifie l'avènement du Seigneur, et alors le Ciel pour ceux qui portent leurs regards vers Lui, et persistent dans la vie selon ses préceptes, qui sont les vrais de la Parole 

 

afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte !: 

signifie afin qu'ils ne soient point avec ceux qui ne, sont dans aucun vrai, et que leurs amours infernaux n'apparaissent point 

 

16 Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon: 

signifie l'état du combat d'après les faux contre les vrais, et l'intention de détruire la Nouvelle Église, intention qui a sa Source dans l'amour du commandement et de la prééminence 

 

17 Le septième versa sa coupe dans l'air: 

signifie l'influx dans toutes les choses à la fois chez eux 

 

Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait: C'en est fait !: 

signifie ainsi manifesté par le Seigneur, que toutes les choses de l'église ont été dévastées, et que maintenant le jugement dernier est proche 

 

18 Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres: 

signifie des raisonnements, des falsifications du vrai, et des argumentations d'après les faux du mal

  

et un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y avait jamais eu depuis que l'homme est sur la terre, un aussi grand tremblement: 

signifie comme s'il y avait des secousses, des paroxysmes, des renversements de toutes les choses de l'église, et des séparations violentes d'avec le Ciel 

 

19 Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent: 

signifie que cette église quant à la doctrine fut entièrement détruite par eux, pareillement toutes les hérésies qui en découlaient 

 

et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère: 

signifie alors aussi la destruction des dogmes de la Religiosité Catholique-Romaine;

  

20 Et toutes les îles s'enfuirent, et les montagnes ne furent pas retrouvées: 

signifie qu'il n'y eut plus aucun vrai de la foi, ni aucun bien de l'amour 

 

21 Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes: 

signifie les faux horribles et atroces, par lesquels tout vrai de la Parole, et par conséquent de l'Église, fut détruit 

 

et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand: 

signifie que, comme ils avaient confirmé chez eux de tels faux, ils nièrent les vrais au point de ne pouvoir pas reconnaître ces vrais, à cause des répugnances provenant de leurs faux et de leurs maux intérieurs.