Chapitre 20 

 

1 Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l'abîme et une grande chaîne dans sa main : 

signifie la Divine opération du Seigneur dans les inférieurs, d'après le Divin Pouvoir de fermer et d'ouvrir, et aussi de lier et de délier 

 

2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan :

signifie que furent détenus ceux qui sont entendus par le Dragon, lesquels sont appelés le Serpent ancien, parce qu'ils pensent sensuellement et non spirituellement sur les choses de la foi, et sont appelés Diable, parce qu'ils sont dans les maux quant à la vie, et sont appelés Satan, parce qu'ils sont dans les faux quant à la doctrine 

 

et il le lia pour mille ans : 

signifie que ceux qui sont entendus ici par le Dragon furent retirés et arrachés d'avec les autres dans le Monde des esprits, afin qu'il n'y eût point de communication avec eux quelque temps ou un peu de temps

  

3 Il le jeta dans l'abîme, ferma et scella l'entrée au-dessus de lui, afin qu'il ne séduisît plus les nations : 

signifie que le Seigneur éloigna entièrement ceux qui étaient dans la foi seule, et leur ôta toute communication avec les autres, de peur qu'ils n'inspirassent quelque chose de leur hérésie à ceux qui allaient être élevés au Ciel 

 

jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu'il soit délié pour un peu de temps : 

signifie cela quelque temps ou un peu de temps, jusqu'à ce que ceux qui étaient dans les vrais d'après le bien aient été enlevés dans le Ciel par le Seigneur, après quoi ceux qui sont entendus par le Dragon seront déliés pour un peu de temps, et la communication avec les autres leur sera ouverte 

 

4 Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger : 

signifie que les Vrais de la Parole, selon lesquels tous sont jugés, furent ouverts, et qu'alors furent enlevés de la terre inférieure ceux qui y avaient été cachés par le Seigneur, afin qu'ils ne fussent point séduits par le Dragon et par ses bêtes 

 

Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu : 

signifie rejetés par ceux qui sont dans les faux d'après la propre intelligence, parce qu'ils avaient adoré le Seigneur et vécu selon les vrais de la Parole 

 

et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main : 

signifie qui n'avaient pas reconnu et n'avaient pas reçu la doctrine sur la foi seule

  

Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans : 

signifie qui déjà avaient été quelque temps en conjonction avec le Seigneur, et dans son royaume

  

5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis : 

signifie que, excepté ceux dont il a été parlé, d'autres ne furent enlevés dans le Ciel qu'après que le Dragon eut été délié, et qu'alors ils eurent été éprouvés et qu'il eut été examiné quels ils étaient

  

C'est la première résurrection : 

signifie que la salvation et la vie éternelle consistent principalement à adorer le Seigneur et à vivre selon ses préceptes dans la Parole, parce que par là il se fait une conjonction avec le Seigneur et une consociation avec les Anges du Ciel 

 

6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! : 

signifie que la félicité de la vie éternelle et l'illustration par la conjonction avec le Seigneur sont à ceux qui viennent dans le Ciel 

 

La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux : 

signifie que pour eux il n'y a point damnation 

 

mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ : 

signifie parce qu'ils sont tenus par le Seigneur dans le bien de l'amour, et par suite dans les vrais de la sagesse 

 

et ils régneront avec lui pendant mille ans : 

signifie qu'eux étaient déjà dans le Ciel, tandis que les autres, qui n'avaient pas encore revécu, c'est-à-dire, reçu la vie céleste, étaient dans le Monde des esprits 

 

7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison : 

signifie qu'après que par le Seigneur eurent été enlevés dans le Ciel ceux qui jusqu'alors avaient été cachés et gardés dans la terre inférieure, et que par eux le nouveau Ciel Chrétien eut été augmenté, tous ceux qui avaient confirmé chez eux les faux de la foi furent mis en liberté  

 

8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre : 

signifie que ceux qui sont entendus ici par le Dragon attiraient dans leur parti tous ceux qui des terres étaient dans tout le Monde des esprits, et y avaient vécu dans le seul culte externe-naturel sans être dans aucun culte interne-spirituel, et les excitaient contre ceux qui avaient adoré le Seigneur et vécu selon ses préceptes dans la Parole 

 

leur nombre est comme le sable de la mer : 

signifie la multitude de ceux qui étaient tels 

 

9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée : 

signifie qu'excités par les draconiciens ils méprisaient tout vrai de l'Église, et s'efforçaient de détruire toutes les choses de la Nouvelle Église, et sa doctrine même concernant le Seigneur et la vie

  

Mais un feu descendit du ciel, et les dévora : 

signifie qu'ils périrent par les convoitises de l'amour infernal 

 

10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles : 

signifie que ceux qui étaient dans les maux quant à la vie, et dans les faux quant à la doctrine, furent jetés dans l'enfer 

 

11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux : 

signifie le Jugement universel fait par le seigneur sur tous les premiers Cieux, sur lesquels avaient été tous ceux qui étaient dans le bien civil et dans le bien moral sans être dans aucun bien spirituel, ainsi ceux qui dans les externes feignaient d'être Chrétiens, mais qui dans les internes étaient des diables, lesquels Cieux avec leur Terre furent entièrement dissipés, au point qu'il n'en apparaissait plus de traces

  

12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône : 

signifie que tous ceux qui des terres étaient morts, et alors parmi ceux qui étaient dans le Monde des esprits, de quelque condition et de quelque qualité qu'ils fussent, furent assemblés par le Seigneur pour le Jugement

  

Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie : 

signifie que les intérieurs du mental de tous ceux-là furent ouverts, et que tous par l'influx de la lumière et de la chaleur du Ciel furent vus et perçus tels qu'ils étaient quant aux affections qui appartiennent à l'amour ou à la volonté, et par suite quant aux pensées qui appartiennent à la foi ou à l'entendement, tant les méchants que les bons 

 

Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres : 

signifie que tous furent jugés selon leur vie interne dans les externes

  

13 La mer rendit les morts qui étaient en elle : 

signifie les hommes externes et naturels de l'église, convoqués au Jugement

  

la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux : 

signifie les hommes de l'église, impies de coeur, qui en eux-mêmes étaient des Diables et des Satans, convoqués au Jugement 

 

et chacun fut jugé selon ses oeuvres : 

signifie ici comme précédemment

  

14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu : 

signifie que les impies de coeur, qui en eux-mêmes étaient des Diables et des Satans, et cependant dans les externes comme des hommes de l'Église, furent jetés dans l'enfer parmi ceux qui étaient dans l'amour du mal et par suite dans l'amour du faux concordant avec le mal 

 

C'est la seconde mort, l'étang de feu : 

signifie que c'est pour eux la damnation même 

 

15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu : 

signifie que ceux qui n'avaient pas vécu selon les préceptes du Seigneur dans la Parole, et n'avaient pas cru au Seigneur, furent condamnés.