Chapitre 9 

 

1 Le cinquième ange sonna de la trompette: 

signifie l'examen et la manifestation de l'état de la vie de ceux qui, dans l'église des Réformés, sont appelés savants et sages d'après la confirmation de la foi séparée d'avec la charité, et de la justification et salvation par cette foi seule 

 

Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre: 

Signifie le Divin Vrai spirituel influant du Ciel dans l'église chez eux, examinant et manifestant

  

La clef du puits de l'abîme lui fut donnée: 

signifie leur enfer ouvert 

 

2 et elle ouvrit le puits de l'abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d'une grande fournaise: 

signifie les faux des convoitises de l'homme naturel, jaillissant de leurs mauvais amours

  

et le soleil et l'air furent obscurcis par la fumée du puits: 

signifie que par là la lumière du vrai devint obscurité 

 

3 De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre: 

signifie qu'il en provint des faux dans les extrêmes, tels qu'ils sont chez ceux qui sont devenus sensuels, et qui voient et jugent toutes choses d'après les sens et les illusions des sens 

 

et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu'ont les scorpions de la terre: 

signifie la puissance de persuader que leurs faux sont des vrais 

 

4 Il leur fut dit de ne point faire de mal à l'herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n'avaient pas le sceau de Dieu sur le front: 

signifie la Divine Providence du Seigneur, en ce qu'ils ne peuvent enlever aucun vrai ni aucun bien de la foi, ni l'affection et la perception de ce vrai et de ce bien, à d'autres qu'à ceux qui ne sont ni dans la charité ni par suite dans la foi 

 

5 Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois: 

signifie qu'ils ne peuvent pas non plus leur enlever la faculté de comprendre et de vouloir le vrai et le bien, mais qu'ils peuvent seulement introduire en eux la stupeur pour un court espace de temps

  

et le tourment qu'elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme:

signifie que cela vient de leur persuasif 

 

6 En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d'eux: 

signifie qu'ils veulent que dans les choses de la foi l'entendement soit fermé et la volonté bouchée, d'où il résulte que la lumière et la vie spirituelles sont éteintes, et que cependant cela ne peut être fait

  

7 Ces sauterelles: 

signifie les apparences et les images de ceux qui ont confirmé chez eux la foi séparée d'avec la charité

  

ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat: 

signifie que, parce qu'ils peuvent raisonner, ils apparaissaient à eux-mêmes comme combattant par l'entendement du vrai d'après la Parole 

 

il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l'or: 

signifie qu'ils apparaissaient à eux-mêmes comme vainqueurs 

 

et leurs visages étaient comme des visages d'hommes: 

signifie qu'ils apparaissaient à eux-mêmes comme sages

  

8 Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes: 

signifie qu'ils apparaissaient à eux-mêmes comme dans l'affection du vrai

  

et leurs dents étaient comme des dents de lions: 

signifie que les sensuels, qui sont les derniers de la vie de l'homme naturel, leur apparaissaient en puissance sur toutes choses 

 

9 Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer: 

signifie que les argumentations d'après les illusions, par lesquelles ils combattent et ont de la force, leur apparaissaient si solides qu'elles ne pourraient être réfutées 

 

et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat: 

Signifie leurs raisonnements comme provenant des vrais de la doctrine d'après la Parole, pleinement compris, pour lesquels il faut combattre avec ardeur 

 

10 Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons: 

signifie les vrais de la Parole falsifiés, par lesquels ils introduisent la stupeur

  

et c'est dans leurs queues qu'était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois: 

signifie les astucieuses falsifications de la Parole, par lesquelles, pour un court espace de temps, ils couvrent de ténèbres et fascinent l'entendement, et ainsi trompent et captivent

  

11 Elles avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon: 

signifie que dans l'Enfer satanique sont ceux qui sont dans les faux d'après les convoitises, et qui ont détruit l'Église par une totale falsification de la Parole 

 

12 Le premier malheur est passé. Voici il vient encore deux malheurs après cela: 

signifie les lamentations ultérieures sur l'état de l'église. 

 

13 Le sixième ange sonna de la trompette. Et j'entendis une voix venant des quatre cornes de l'autel d'or qui est devant Dieu: 

Signifie l'examen et la manifestation de l'état de la vie chez ceux qui, dans l'église des Réformés, ne sont pas sages de cette manière, et qui néanmoins placent le tout de la religion dans la foi, pensent à cette foi seule et vivent à leur gré 

 

Et j'entendis une voix venant des quatre cornes de l'autel d'or qui est devant Dieu: 

Signifie un commandement du Seigneur par le Ciel spirituel à ceux qui allaient examiner et manifester

  

14 et disant au sixième ange qui avait la trompette: Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d'Euphrate: 

signifie de leur enlever les liens externes, afin que les intérieurs de leur mental apparaissent

  

15 Et les quatre anges qui étaient prêts pour l'heure, le jour, le mois et l'année, furent déliés afin qu'ils tuassent le tiers des hommes: 

Signifie eux dans un perpétuel effort d'enlever aux hommes de l'église la lumière et la vie spirituelles

  

16 Le nombre des cavaliers de l'armée était de deux myriades de myriades: 

signifie les raisonnements sur la foi seule, dont les intérieurs de leur mental avaient été remplis, provenant entièrement des faux du mal en abondance 

 

j'en entendis le nombre: 

signifie qu'il fut perçu quels ils étaient 

 

17 Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient: 

signifie qu'alors il fut découvert que les raisonnements des intérieurs de leur mental sur la foi seule étaient imaginaires et visionnaires, et qu'eux-mêmes en étaient devenus insensés 

 

ayant des cuirasses couleur de feu, d'hyacinthe, et de soufre: 

signifie leurs argumentations imaginaires et visionnaires, d'après l'amour infernal et la propre intelligence, et d'après les convoitises qui en proviennent 

 

Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions: 

signifie les fantaisies sur la foi seule comme en puissance 

 

et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre: 

signifie que dans leurs pensées et dans leurs discours, considérés intérieurement, il n'y a et il n'en sort que l'amour de soi et du monde, le faste de la propre intelligence, et les convoitises du mal et du faux provenant de ces deux sources 

 

18 Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée, et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches: 

signifie que de là vient que les hommes de l'Église périssent

  

qui sortaient de leurs bouches: 

signifie qu'ils ont seulement de la force par le discours qui confirme la foi

  

19 Car le pouvoir des chevaux était dans leurs bouches et dans leurs queues; leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes, et c'est avec elles qu'ils faisaient du mal: 

signifie la raison pour laquelle ils sont sensuels et en sens inverse, prononçant de bouche les vrais, mais les falsifiant d'après le principe qui fait la tête de leur religion, et ainsi ils trompent. 

 

20 Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux: 

signifie ceux qui, dans l'Église des Réformés, ne sont point ainsi morts spirituellement par des raisonnements visionnaires, ni par l'amour de soi, le faste de la propre intelligence, et les convoitises qui en proviennent, comme sont les précédents, et cependant font la foi seule la tête de leur religion

  

ne se repentirent pas des oeuvres de leurs mains: 

signifie que ceux-là n'ont pas fui non plus leurs propres, qui sont les maux de tout genre, comme péchés

  

de manière à ne point adorer les démons: 

Signifie qu'ainsi ils sont dans les maux de leurs convoitises, et font un avec leurs semblables dans l'enfer

  

et les idoles d'or, d'argent, d'airain, de pierre et de bois: 

signifie qu'ainsi ils sont dans un culte d'après de purs faux 

 

qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher: 

signifie dans lesquels il n'y a rien de la vie spirituelle et vraiment rationnelle

  

21 et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols: 

signifie que l'hérésie de la foi seule introduit dans les cœurs la stupidité, la tergiversation et la dureté, de sorte qu'ils ne pensent en rien aux préceptes du Décalogue, ni même à quelque péché qu'on doive fuir parce qu'il est avec le diable et contre Dieu.