Mis à jour chaque dimanche; articles basés sur des sujets spirituels sous l'éclaircissement de la Nouvelle Parole. 

La polygamie

09/21/2019

La polygamie

"Que par les mariages polygamiques chez les Chrétiens le Mariage du Seigneur et de l'Église serait profané, c'est parce qu'il y a une correspondance entre ce Divin Mariage et les mariages des Chrétiens, correspondance qui est entièrement détruite, quand une épouse est ajoutée à une épouse, et lorsque la correspondance est détruite, l'homme époux n'est plus un Chrétien. Que par les mariages polygamiques chez les Chrétiens, le Mariage du bien et du vrai soit profané, c'est parce que de ce Mariage Spirituel sont dérivés les mariages dans les terres; et les mariages des Chrétiens diffèrent des mariages des autres nations, en ce que, de même que le bien aime le vrai, et le vrai le bien, et font un, de même l'épouse et le mari doivent s'aimer mutuellement et être un; si donc un Chrétien ajoutait une épouse à une épouse,il romprait chez lui ce Mariage Spirituel, par conséquent il profanerait l'origine de son mariage, et commettrait ainsi un Adultère spirituel; que les mariages dans les terres soient dérivés du Mariage du bien et du vrai. Que par un mariage polygamique le Chrétien profanerait la Parole et l'Église, c'est parce que la Parole, considérée en elle-même, est le Mariage du bien et du vrai, et que l'Église l'est pareillement, en tant qu'elle est fondée sur la Parole.

Maintenant, puisque l'homme chrétien, parce qu'il connait le Seigneur, a la Parole, et que l'Eglise qui procède du Seigneur est chez lui par la Parole, il est évident qu'il a, plus qu'un homme qui n'est pas Chrétien, la faculté de pouvoir être régénéré, et par conséquent de devenir spirituel, et aussi d'acquérir l'amour vraiment conjugal, car ces choses sont cohérentes. Puisque, d'entre les Chrétiens, ceux qui prennent en mariage plusieurs épouses commettent non seulement un adultère naturel, mais aussi en même temps un adultère spirituel, il s'ensuit que la condamnation des polygames chrétiens après la mort est plus rigoureuse que la condamnation de ceux qui commettent seulement un adultère naturel; m'étant informé de l'état de ceux-là après la mort, je reçus pour réponse que le Ciel est entièrement fermé pour eux; qu'ils apparaissent dans l'Enfer comme étendus dans une baignoire d'eau chaude; que c'est ainsi qu'ils apparaissent de loin, quoiqu'ils soient sur les pieds et qu'ils marchent; que cela vient d'une frénésie intestine; et que quelques-uns d'eux ont été jetés dans des gouffres qui sont aux limites des Mondes.


Il a été permis à la Nation Israélite d'avoir plusieurs épouses, parce que chez elle il n'y avait pas Église Chrétienne, et que par suite il ne pouvait pas y avoir amour vraiment conjugal. Il y en a aujourd'hui dont les pensées sont en suspens au sujet de l'Institution des Mariages monogamiques, ou d'un seul mari avec une seule épouse, et qui discutent en eux-mêmes à l'aide de la raison, estimant que, puisque les mariages polygamiques ont été ouvertement permis à la Nation Israélite, et à ses rois, et à David et à Salomon, ils devraient aussi être en eux-mêmes permis aux Chrétiens; mais ceux-là ne savent distinctement rien de la Nation Israélite et des Nations Chrétiennes, ni des internes et des externes de l'Église, ni du changement de l'Église d'Externe en Interne par le Seigneur, ni par conséquent rien d'après un jugement intérieur sur les Mariages. En général, il faut tenir pour certain, que l'homme est né naturel pour devenir spirituel, et que, tant qu'il reste naturel, il est comme dans la nuit et comme dans le sommeil au sujet des spirituels, et qu'alors il ne connaît pas même de différence entre l'homme Externe naturel et l'homme Interne spirituel.

Que chez la Nation Israélite il n'y ait pas eu Eglise Chrétienne, on le sait d'après la Parole, car les Israélites attendaient, comme ils attendent encore, un Messie qui les élevât au-dessus de toutes les nations et de tous les peuples du Monde; si donc on leur eût dit, et si on leur disait maintenant, que le Royaume du Messie est sur les Cieux, et par suite sur toutes les nations, ils auraient mis cela et ils le mettraient au nombre des plaisanteries; c'est de là que non seulement ils n'ont pas reconnu le Christ ou le Messie, notre Seigneur, quand il est venu dans le Monde, mais aussi qu'ils l'ont enlevé du Monde d'une manière atroce; d'après cela, il est évident que chez cette Nation il n'y pas eu Église Chrétienne, comme il n'y en a pas non plus aujourd'hui; et ceux chez qui il n'y a pas Eglise Chrétienne sont naturels à l'externe et à l'interne; et pour eux la polygamie n'est pas préjudiciable, car elle est inscrite dans l'homme naturel; en effet, cet homme ne perçoit sur l'amour dans les mariages que ce qui appartient au désir libidineux; c'est ce qu'entendait le Seigneur par ces paroles, « que Moïse à cause de leur dureté de coeur a permis de répudier les épouses; mais qu'au commencement il n'en était pas ainsi. » - Matth. XIX, 8; - Il dit que Moïse a permis, afin qu'on sache que ce n'est pas le Seigneur. Mais que le Seigneur ait enseigné l'homme Interne spirituel, cela est notoire d'après Ses préceptes, et d'après l'abrogation des Rites qui servaient seulement pour usage à l'homme Naturel; d'après Ses préceptes sur l'Ablution, en ce que c'est la purification de l'homme Interne, - Matth. XV. 1, 17 à 20. XXIII. 25, 26, Marc, VII 14 à 23 ; - sur l'Adultère, en ce que c'est la cupidité de la volonté - Matth.V. 28; - sur la Répudiation des épouses, en ce qu'elle est illicite; et sur la Polygamie, en ce qu'elle n'est point d'accord avec la Loi Divine,- Matth. XIX. 3 à 9; - ces choses, et plusieurs autres qui concernent l'homme interne spirituel, le Seigneur les a enseignées, parce que Lui seul ouvre les internes des mental humains et les rend spirituels, et les introduit dans les naturels, afin que ceux-ci aussi en tirent une essence spirituelle, ce qui même arrive quand on s'adresse à Lui, et qu'on vit selon ses préceptes, qui, en somme, consistent à croire en Lui, et à fuir les maux parce qu'ils sont du diable et viennent du diable; puis, à faire les biens parce qu'ils sont du Seigneur, et viennent du Seigneur, et à fuir ceux-là et faire ceux-ci comme par soi-même, et croire en même temps que cela est fait par le Seigneur, au moyen de l'homme. La raison même pour laquelle le Seigneur seul ouvre l'homme Interne spirituel, et l'introduit dans l'homme Externe naturel, c'est que tout homme pense naturellement, et agit naturellement; et, par conséquent, ne pourrait percevoir aucune chose spirituelle, ni en recevoir aucune dans son naturel, si Dieu n'eût pas pris l'Humain Naturel, et ne l'eût pas fait Divin aussi. Ces explications rendent maintenant évidente cette vérité, qu'il a été permis à la Nation Israélite d'avoir plusieurs épouses, parce que chez elle il n'y avait pas Église Chrétienne.


Aujourd'hui il est permis aux Mahométans d'avoir plusieurs épouses, parce qu'ils ne reconnaissent point le Seigneur Jésus-Christ un avec Jéhovah le Père, ni par conséquent pour Dieu du Ciel et de la Terre, et qu'ainsi ils ne peuvent recevoir l'amour vraiment conjugal. Les Mahométans, selon la Religion que Mahomet leur a donnée, reconnaissent que Jésus-Christ est Fils de Dieu et très-grand Prophète, et qu'il a été envoyé dans le Monde par Dieu le Père pour instruire les hommes, mais non pas que Dieu le Père et Lui sont un, ni que le Divin et son Humain sont une seule Personne, unis comme l'âme et le corps, selon la foi de tous les Chrétiens d'après la confession Athanasienne; c'est pourquoi les sectateurs de Mahomet n'ont pas pu reconnaître notre Seigneur pour un Dieu de Toute éternité, mais ils l'ont reconnu pour un homme naturel parfait; et puisque telle a été l'opinion de Mahomet, et que telle est par suite l'opinion de ses disciples, et puisqu'ils ont connu que Dieu est un, et que c'est ce Dieu qui a créé l'Univers, ils n'ont pu faire autrement que d'exclure de leur culte le Seigneur, et d'autant plus qu'ils déclarent aussi Mahomet comme très-grand Prophète; ils ne connaissent pas non plus ce que le Seigneur a enseigné. C'est par cette raison que les intérieurs de leur mental, qui en eux-mêmes sont spirituels, n'ont pas pu être ouverts; que ces intérieurs ne soient ouverts que par le Seigneur seul, on vient de le voir ci-dessus. S'ils sont ouverts par le Seigneur, lorsqu'il est reconnu pour Dieu du Ciel et de la Terre, et qu'on s'adresse à Lui, et chez ceux qui vivent selon ses préceptes, la cause réelle, c'est qu'autrement il n'y a point de conjonction, et que sans conjonction il n'y a point de réception: chez l'homme il y a présence du Seigneur, et il y a conjonction avec le Seigneur; s'adresser à Lui rail la présence, et vivre selon ses préceptes fait la conjonction; sa présence seule est sans la réception, mais la présence et en même temps la conjonction sont avec la réception. Sur ce sujet je rapporterai du Monde spirituel une chose nouvelle: Là, chacun se trouve présent d'après la pensée qu'on a de lui, mais personne n'est conjoint à un autre que d'après l'affection de l'amour, et l'affection de l'amour est insinuée par faire ce que l'autre dit et ce qui lui plaît; ceci, qui est ordinaire dans le Monde spirituel, tire son origine du Seigneur, qui est présent ainsi, et conjoint ainsi. Ces observations ont été faites, afin qu'on sache pourquoi il a été permis aux Mahométans d'avoir plusieurs épouses, et que c'est parce que l'amour vraiment conjugal, qui existe seulement entre un seul mari et une seule épouse, ne pouvait leur être donné, puisque d'après la religion ils ne reconnaissaient pas le Seigneur égal à Dieu le Père, ni par conséquent comme Dieu du Ciel et de la Terre; que l'amour conjugal chez chacun soit selon l'état de l'Église."

 

Emmanuel Swedenborg

L'Apôtre Pierre est-il allé à Rome ? La prêtrise