Tout au long de la période de l'église chrétienne et au commencement de la Nouvelle Jérusalem, le Père Jésus a inspiré plusieurs éveillés sur diverses vérités, certaines voilées et d'autres profondes. En voici quelques uns :


- Au XIV siècle, Rulman Merswin, riche banquier de Strasbourg, fait la rencontre d'un homme surnommé "l'Ami de Dieu de l’Oberland ", qui aurait été le fils d’un riche négociant. Après avoir mené une vie dissolue et mondaine, il aurait été amené par une vision à céder ses biens et à se vouer à de bonnes œuvres. En 1365, l’Ami de Dieu crée la communauté de l'Oberland. Il se rend en 1377 à Rome pour appeler le pape à réformer la chrétienté. Le livre des neuf rochers est un dialogue avec Dieu. La 1ère partie, est une dénonciation et un jugement des dérives de l'église catholique. Quant à la 2ème partie, c'est un vrai trésor de profondes vérités spirituelles en avant garde de son époque. 


- Johann Tennhardt, né le 2 juin 1661 à Dobergast (Saxe), était un visionnaire inspiré. Plusieurs livres sont disponibles sur le web mais en allemand pour le moment.


- "Pendant que Jacob Boehme était en apprentissage, son maître et sa maîtresse étant absents pour le moment, un étranger vêtu très simplement mais ayant une belle figure et un aspect vénérable, entra dans la boutique, et prenant une paire de souliers, demanda à l'acheter. Le jeune homme ne se croyant pas en état de taxer ces souliers, refusa de les vendre; mais l'étranger insistant, II les lui fît un prix excessif, espérant par là se mettre à l'abri de tout reproche de la part de son maître, ou dégoûter l'acheteur. Celui-ci donna le prix demandé, prit les souliers, et sortit. Il s'arrêta à quelques pas de la maison, et là d'une voix haute et ferme, il dit: Jacob, Jacob, viens ici. Le jeune homme fut d'abord surpris et effrayé d'entendre cet étranger qui lui était tout-à-fait inconnu, l'appeler ainsi par son nom de baptême; mais s'étant remis, il alla à lui. L'étranger d'un air sérieux, mais amical, porta les yeux sur les siens, les fixa avec un regard étincelant de feu, le prit par la main droite, et lui dit : Jacob, tu es peu de chose; mais tu seras grand, et tu deviendras un autre homme, tellement que tu seras pour le monde un objet d'étonnement. C'est pourquoi sois pieux, crains Dieu et révère sa parole; surtout lis soigneusement les écritures saintes dans lesquelles tu trouveras des consolations et des instructions, car tu auras beaucoup à souffrir; tu auras à supporter la pauvreté, la misère, et des persécutions; mais sois courageux et persévérant, car Dieu t'aime et t'est propice. Sur cela l'étranger lui serra la main, le fixa encore avec des yeux perçants et s'en alla, sans qu'il y ait d'indices qu'ils se soient jamais revus. Depuis cette époque, Jacob Boehme reçut naturellement, dans plusieurs circonstances, différents développements qui lui ouvrirent l'intelligence sur les diverses matières , dont il a traité dans ses écrits." Et effectivement, il aborde tout simplement les sujets plus profonds comme l'être de Dieu avant toute création spirituelle, comment cela s'est déroulé. Mais il faut plusieurs lectures pour digérer la profondeur. Plusieurs écrits sont disponibles en français sur sa page wikipédia.


Pour accroître la vie spirituelle intérieure dans diverses confessions religieuses, Le Père Jésus inspira certaines personnes. Mais à la différence de la Nouvelle Parole, il s'agit de révélations adaptés à la mentalité des receveurs pour ne brusquer la foi et le libre arbitre, dans le but de la maturation animique :


- c'est le cas dans la confession catholique avec Maria Valtorta, " clouée au lit depuis de nombreuses années déjà, elle reçoit, au plus sombre de la 2ème guerre mondiale, la vision complète des scènes de l'Évangile." Son oeuvre en 10 tomes est disponible sur ce site.


- c'est le cas aussi dans la religion musulmane, qui contrairement à ce que pensent beaucoup de chrétiens, n'est pas inspiré du diable mais de Dieu pour de sages raisons expliquées dans la Nouvelle Parole. Mahomet a bien été instruit par un ange. Le Coran est donc un livre inspirant.


- c'est aussi le cas pour une confession chrétienne, surnommée les mormons, dont le nom est l'église de jésus christ des saints des derniers jours. Joseph Smith fut guidé par un ange pour faire apparaître le livre de mormon, récit de plusieurs peuples de la tribu d'Israël que le Seigneur exila en Amérique pour davantage se faire connaître à eux, alors que ceux en terre de Jérusalem sombrait dans l'idolâtrie. Il reçut également des révélations collectées dans le livre Les Doctrine & Alliances ( toutes les sections ne sont pas fiables comme le n°102, 123, 127, 128, 129, 130, 131, 134, 135 et les déclarations officielles.) Néanmoins, il y a des vérités mais parsemés d'erreurs provenant des apparences, de l'interprétation de la doctrine et des faiblesses humaines. Ainsi qu'un autre livre, La Perle de Grand Prix ( le livre de Moïse et d'Abraham uniquement ). Ces trois livres sont regroupés dans le "Triptyque".

A ce propos, Jacob Lorber reçut une réponse du Père Jésus concernant une question sur cette confession :

" Question : Oh Seigneur, qu'en est-il en ce qui concerne la secte de Grande-Bretagne qui s'appelle "les Saints des Derniers Jours" et dont les membres (qui, à ce que l'on dit, posséderaient des pouvoirs miraculeux) émigrent pour la plupart en Amérique ?

Réponse : écrivez donc : Autant que cette prétendue secte est concernée, et qui s'appelle "les Saints des Derniers Jours", il n'y en a pas autant que vous pouvez le penser. Car ils s'appellent eux-même saints et Moi seul Je suis saint. Cependant, même si quelqu'un est sanctifié en Mon nom, il n'est pas pour autant saint. Et même s'il est devenu complètement un avec Moi par l'amour le plus pur, il ne serait sain que seulement dans un sens général; mais dans un sens particulier Moi seul reste saint, tandis qu'il n'est sanctifié que par Mon image vivante en lui. Vous voyez, celui qui s'appelle saint, même pour Mon nom, ne glorifie pas Mon nom, mais il le fait seulement pour que son nom puisse être glorifié par le Mien. Et même s'il loue Mon nom, il le loue seulement pour son propre honneur et atteindre une sainteté, que les louanges de la sainteté de Mon nom lui accorderaient. Voyez, Je n'aime pas tels saints! Et en plus, une question surgit : Où est-il écrit que quelqu'un pour son salut doive émigrer en Amérique, pour vivre là plus confortablement et librement à cause d'une plus grande anarchie ? Je dis toujours : "le Royaume de Ciel se prend par la force! Ceux qui ne le saisissent pas par la force ne le posséderont pas," et Je n'ai jamais dit : "le Royaume de Ciel s'atteint par la facilité et ceux qui le saisissent avec facilité le posséderont." Qui veut venir à Moi n'a pas besoin d'aller en Amérique, mais

seulement dans son propre coeur et une fois qu'il l'a nettoyé par le vrai amour et la foi vivante, il est sûr de Me trouver et de manière beaucoup plus proche qu'en Amérique. Mais ceux qui, croyant M'avoir trouvé, s'appellent pour cette raison "des Saints", et émigrent en Amérique afin de mieux Me conserver, pour ainsi dire, ont vraiment peu de constance et en trouveront encore moins en Amérique. Car comment feront-ils s'ils sont déjà dans la crainte alors qu'ils sont en pays connu et sans intérêt pour ne pas être détourné de l'esprit par les influences temporelles d'un continent étranger où mille curiosités et des besoins les y attendent ? Donc, cette "secte sainte" n'est pas aussi grande que vous le pensez. Regardez, les membres de cette secte n'apprécient pas d'obéir à leur monarque. En conséquence, ils veulent immigrer en Amérique où il y a une république, qui est une abomination à Mes yeux, puisque là chacun veut régner et personne ne veut obéir. Car chaque république ressemble toujours, plus ou moins, à l'enfer qui, dans le sens le plus strict, est une république. Quant au qualificatif "des derniers jours", la secte est dans le vrai. Car pour eux, ce temps sera vraiment le dernier de leur sainteté une fois qu'ils mettront le pied sur le sol américain. Je serai toujours un Père pour le juste sur toutes ses routes, pourvu qu'il les parcoure sincèrement en Mon nom; mais plutôt à la maison qu'en Amérique, bien que par là Je ne veuille pas dire que Je suis moins un Père pour les Américains que Je ne suis pour vous. Mais personne n'a besoin de voyager là pour Me trouver, puisque Je suis beaucoup plus près de chacun que ne l'est l'Amérique ! De plus, quel que soit l'endroit où un homme vivra dans les derniers temps, il ne vivra plus, désormais et pour l'éternité, dans le temps, mais selon comme il a vécu dans ses derniers temps, il sera alors, ou bien mort pour toujours ou bien vivant dans Mon Royaume pour toujours. La fin de tous les temps est ici hors de question. Comment cela sera, personne dans tout l'infini, sauf Moi, ne le sait et n'a besoin de le savoir. Car celui qui est vivant à la fin de tous les temps vivra comme auparavant dans la poitrine de son Père. Mais celui qui sera resté mort jusque là le restera aussi ensuite. Maintenant regardez, pour cette raison vous n'avez pas à être préoccupé par la fin de tous les temps, mais seulement avec le temps dans lequel vous vivez. Car cela est le dernier temps pour chacun d'entre vous. En conséquence, soyez vigilant dans ce temps présent et soyez diligent en amour, pour que ce soit votre part pour toujours. Amen. Aimez, ayez confiance et croyez fermement, car c'est là que repose le grand secret de tout le succès pour vous. Amen, vous dis-Je Moi le seul Saint. Amen. Amen. Amen."